ARTISTS
All A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

The Streets
Genre : Hip-Hop, Pays : UK
Avec la sortie d'"Original Pirate Material" en 2002, reconnu dans le monde entier comme l'un des albums majeurs et les plus innovants du moment, The Streets asseyait déjà une solide réputation au sein du courant hip hop. Leur nouvel opus, prévu pour le mois de mai, devrait confirmer la volonté du groupe de sans cesse innover et divertir.

Atteint du virus dès l'âge de 7 ans, Mike Skinner, anglais, 22 ans passionné de rap, vit son rêve se concrétiser au cours de l'été 2000 quand le premier maxi de The Streets passa sur les ondes. Très influencé par les grands pionniers américains du genre, ses premiers essais étaient fortement marqués par les Etats-Unis. "J'essayais simplement d'imiter la musique que j'aimais à l'époque. J'envoyais des démos partout mais ça n'avait rien de nouveau et donc ça n'intéressait personne".

L'un des tournants majeurs de son évolution fut l'émergence du garage anglais, premier courant véritablement britannique du rap.Skinner put ainsi trouver un style et un son qui lui étaient propres. Combinant ses influences hip hop et le UK garage, il réalisa que ce qui manquait au hip hop britannique, c'était un porte-parole de la culture britannique. Première étape, il s'installa à Londres. Ensuite, le nom The Streets, parce que ça sonne bien non ?". Le label londonien Locked On remarqua alors son premier opus "Has it come to this" et le signa. Le titre fit son entrée au Top 20 anglais alors qu'à cette époque, il était difficile pour le UK garage de sortir des tubes. Le hip hop britannique n'avait encore jamais produit de véritable succès.

Le premier album de The Streets, "Original Pirate Material", sorti en mars 2002, rencontra un succès phénoménal. Vendu à plus d'un milllion d'exemplaires, l'album est déjà un classique de sa génération.

Au cours des deux dernières années, Skinner a joué dans le monde entier avec son groupe, évitant d'apparaître dans les innombrables cérémonies de remises de prix où il était nominé, et rencontrant le succès, non seulement en Angleterre, mais un peu partout en Europe, en Asie du sud-est et surtout aux USA où Skinnner est le seul rapper anglais à s'imposer durablement.

La suite ? Rendez-vous en mai 2004 avec la sortie du second album très attendu "A grand don't come for free". Enregistré, comme le précédent, dans le studio qu'il a aménagé dans sa chambre, l'album est un recueil de titres reliés par une trame subtile de scénari et d'histoires dans l'histoire.
Partager :
Loading...



sitemap