ARTISTS
All A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Culcha Candela
Genre : Reggae-Reggaeton, Pays : DE
Nous sommes en 2002. Les Allemands sont toujours en train de s’entraîner à convertir les marks en euros, la Coupe du Monde au Japon et en Corée se charge de mettre de l’ambiance dans les rues, et l’été est enfin là. Toute l’Allemagne est plus ou moins concentrée sur elle-même.
Toute l’Allemagne? Presque! Sept jeunes Berlinois décident de former un groupe et de faire de la musique. Leur rêve : pouvoir changer le monde. Au moins un peu. 2002 est l’année de naissance du groupe Culcha Candela.


Ce groupe ne ressemble à aucun autre. Sept personnes d’origine différente se réunissent afin d’exister les uns pour les autres et non pas les uns contre les autres. Plus précisément : pour faire de la musique. Le mélange des cultures au sein du groupe crée une « vibe » inédite. Les pays d’origine des membres du groupe font penser à la liste de présence de la moitié de l’ONU : Larsito, Don Cali, Lafrotino viennent de Colombie, Johnny Strange vient d’Ouganda, Itchyban vient de Pologne, Chino con Estilo vient de Corée et pour finir Mr. Reedoo vient d’Allemagne. On peut mettre au placard le portrait poussiéreux de Roberto Blanco, l’Allemagne peut arrêter d’exhiber ses clichés de l’étranger. Les Culcha Candela sont là!
Les années suivantes sont marquées par de nombreuses tournées à travers toute l’Allemagne. En 2004, les deux premiers clips du groupe sont diffusés, le premier album Union Verdadera sort dans les bacs et atterrit dans les charts. La machine Culcha est lancée.

Breathe and Cut

Une année seulement s’est écoulée depuis Union Verdadera et il est déjà temps de prendre un nouveau départ: « C’est un autre niveau, on est passé à l’étape suivante », déclare Don Cali. Le nouvel album Next Generation est prêt – et ils l’ont tellement peaufiné et astiqué qu’il brille de mille feux: « Nous avons essayé de faire en sorte que les titres soient plus cohérents afin de donner au disque une vraie structure. Le son Culcha, la pensée Culcha reste la même, mais avec une touche de qualité supplémentaire. Du moins, c’est ce que nous espérons! », explique Larsito. « Nous avons eu un esprit plus critique les uns envers les autres. Dans ce domaine, on a vraiment changé », raconte Johnny au sujet de leur manière de travailler. « Nous avons mûri », ajoute Mr. Reedoo, « l’aspect live est aussi plus présent dans le nouvel album. Presque toute la musique est enregistrée en direct live. Le second album est plus aéré, il respire, il est plus cool. »

En effet, dès la première écoute, on remarque le caractère organique des morceaux. Que ce soit dans Next Generation (premier single et morceau-titre de l’album, un morceau reggae mélodique teinté de swing, mais qui impressionne également par sa profondeur émotionnelle inédite) ou dans l’hymne pacifique More Peace (titre qui réussit merveilleusement à allier le groove hip-hop au son rock vintage), on sent à quel point la musique de Culcha Candela va chercher au plus profond des racines des membres du groupe. Mais des chansons telles que le mix reggae incroyablement groovy Comeback (soit dit en passant il s’agit là d’une collaboration avec Mellow Mark et Martin Jondo. C’est le premier featuring que l’on trouve sur un disque du groupe) ou bien le tube Partybus montrent que le groupe a évolué. Des titres tels que Fuego et Tanz! capables de mettre le feu à des salles entières, le magnifique morceau de ska imprégné de dub Who got the Key ou bien encore l’hommage latin-lingo au groupe Delinquent Habits Una Cosa... montrent que, depuis le premier album, le groupe a élargi son horizon. Et pourtant, on sent que les deux albums forment un tout. En matière de composition et de mise en scène, Culcha Candela et Krutsch, génie de la production à qui l’on doit une fois de plus la quasi-totalité des morceaux de l’album (seuls deux titres n’ont pas été produit par Krutsch) nous prouvent qu’ils ont bien retenu la leçon. Next Generation n’est en aucun cas un assemblage fortuit de 14 morceaux, c’est un véritable album. Peut-être même un petit chef d’œuvre.
Partager :
Loading...



sitemap