ARTISTS
All A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

System of a down
Genre : Hard-rock/Metal, Pays : USA
Pour System of a Down, System ou SOAD pour les intimes, la musique est une maladie incurable. Ils déclaraient un jour que payés ou pas, ils continueraient à écrire et à jouer.

Heureusement, Madame Chance a frappé à leur porte, et le succès avec? System of a Down a été fondé en 1995 par Serj Tankian (la voix), Daron Malakian (la gratte), Shavo Odadjian (la basse) et John Dolmayan (la batterie). On dit que leur philosophie doit se lire sous forme de triptyque : crédibilité, sincérité et? danger imminent. C'est pendant une session d'enregistrement de leurs groupes respectifs en 1993 que Daron, né en Californie, et Serj, né au Liban, se rencontrent. Le contact passe tout de suite entre eux, ils aiment la même musique et partagent les mêmes envies musicales. Il créent le groupe Soil. Dans un lycée privé arménien d'Hollywood, Daron et Serj recrutent Shavo, né en Arménie. Il devient leur manager. Mais fan de basse avant tout, Shavo intègre vite le groupe en tant que joueur. John, la quatrième roue du carosse, né lui aussi au Liban, est retenu pour être leur batteur peu de temps avant leur performance au Viper Room, club hollywodien sous le nom de System of a Down. Le bouche à oreille fonctionne bien à Los Angeles, et le groupe se forge vite une bonne réputation.

Lors d'une soirée au Viper Room Club, le producteur Rick Rubin tombe en extase et leur premier album éponyme sort en 1998. Le groupe se sert de la musique pour se poser contre toute forme d'oppression, d'agressions perpétrées au nom de la religion, de la démocratie, de la sécurité ou des intérêts du business. Ou du moins il essaie. Les influences musicales du groupe ? Serj, Daron, Shavo et John sont gourmands et n'évoquent rien de moins que death metal, hardcore, punk, rap, hip-hop, gothique, jazz, dance, funk, folk, rock, pop, électro, blues, musique indigène des Indiens? Et des accents d'Arménie et du Moyen-Orient. Ils n'hésitent pas à tester leur idées, à repenser leur musique à chaque album.

En 2001, System sort « Toxicity », son ambitieux deuxième album, qui cartonne aux USA et en Europe. Les membres ne s'arrêtent pas, là et chacun s'engage dans des projets autour de la musique : création de label, collaboration avec des artistes arméniens, production. En 2002 arrive le puissant « Steal this album ! », qui trouve un fort écho chez les fans du monde entier. Le groupe poursuit son action sur le terrain politique. En 2004, les quatre fantastiques s'enferment dans leur studio et en ressortent quelques mois plus tard avec un album épique lancé en deux parties : « Mezmerize » en mai et « Hypnotize » en septembre 2005. Pourquoi en deux parties ? Parce que la génération zapping ne saurait pas savourer le tout doucement et n'en ferait qu'une bouchée, voilà pourquoi. Affaire à suivre? Et où ce groupe épicé pourrait-il vivre, sinon à L.A. ?
Partager :
Loading...



sitemap