ARTISTS
All A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Kasabian
Genre : Electro-rock, alternatif, Pays : UK
A Leicester, à la toute fin des années 1990, deux amis, Sergio Pizzorno, guitariste, et Tom Meighan, chanteur (nés respectivement en 1982 et 1981), décident de fonder un groupe de rock, qu’ils appellent d’abord Saracuse. C’est au lycée qu’ils se rencontrent, découvrent leur passion commune pour la musique. Ils nourrissent tous les deux des ambitions dans le football et la musique, choisissant finalement de s'investir dans la seconde. Meighan et Pizzorno sont rejoints par le guitariste Chris Karloff, également aux claviers, et le bassiste Chris Edwards. Aucun batteur ne parvient à intégrer durablement la formation. Un brin provocateurs, ils décident de se rebaptiser Kasabian, d'après le nom de Linda Kasabian, l’une des membres de la « Manson Family », qui avait, à l’instigation de Charles Manson, assassiné Sharon Tate et ses amis dans sa propriété en 1969.

Kasabian : hooligans au grand coeur

Le groupe enregistre une démo à la veille de Noël 1999. Séduit par ces essais, le label Arista les accueille dans son giron et leur permet de passer en studio, où ils peuvent donner libre cours à leur fantaisie. Leurs premiers articles parus dans la presse insistent sur leur net penchant pour les machines et leur goût des productions recherchées et inventives, qui les font presque toujours comparer à Primal Scream et aux Stone Roses, mais ils ne vont pas tarder à se différencier de ces glorieux aînés.

D’entrée de jeu, Sergio Pizzorno s’est imposé comme le principal auteur dans cette bande du premier album, Kasabian, publié en septembre 2004. Porté par une belle réputation critique, le disque atteint la quatrième place des ventes en Grande-Bretagne. Un succès immédiat auquel les louanges du New Musical Express ne sont pas étrangères. L’épreuve de la scène réussit également très bien à ces « hooligans au grand cœur » (ils se qualifient eux-mêmes ainsi), par ailleurs très branchés football et filles, et grands amateurs de substances hallucinogènes. Le groupe édite d’ailleurs, dès 2005, son premier album « live » : Live From The Brixton Academy, capté à la mi-décembre 2004. Cette même année, au mois d’avril, Kasabian recrute le batteur Ian Matthews, qui devient un membre permanent et donne un net coup de fouet aux performances scéniques.

Kasabian : Empire contre-attaque

Au cours de l’enregistrement d’Empire au printemps 2006, Kasabian se sépare de Chris Karloff, qui avait pourtant contribué à trois chansons importantes du disque. Il est remplacé par Jason Mehler, qui devient membre à part entière du groupe, bien qu’il n’en assure pas la promotion. Porté par un buzz encore plus favorable que celui du premier album, Empire entre crânement au sommet des classements. A l’occasion de la promo, les boys changent de look, passant des accoutrements hippies de l’époque du premier album aux uniformes de cavalerie du XIXème siècle, réminiscence du Swinging London des années soixante.

A l’issue de leur tournée 2007, qui inclut plusieurs grands festivals (Île de Wight, Glastonbury, Live Earth de Wembley), ils remportent un NME Award en tant que « meilleur groupe de scène ». En décembre, lors d'un concert à Edimbourg, ils sont rejoints par Noel Gallagher sur trois titres.

Sorti le 8 juin 2009, leur troisième opus West Ryder Pauper Lunatic Asylum fait référence à un ancien asile anglais d'aliénés fondé au 19ème siècle. Quant à elle, la musique produite par Dan the Automator se révèle audacieuse, nourrie de psychédélisme et de touches electro. Muni du single « Fire », l'album entre directement à la première place des classements de ventes anglais.
Partager :
Loading...



sitemap