ARTISTS
All A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0-9

Aerosmith
Genre : Rock, Pays : US
Dans la famille vieux rockeurs FM à franges et cheveux bouclettes, Aerosmith n’a pas été le groupe le plus avare en sortie d’albums, consommation de drogues à gogo, comme en matière de slows langoureux spécial grand public. Non contents d’alimenter les tiroirs-caisse de l’industrie du disque et les dealers haute couture, Steven Tyler et sa bande ont aussi bien nourri la rubrique musique que la rubrique people des magazines pendant des décennies, et malgré les bides, les périodes à vides et les rides qui se ramènent avec le temps qui passe, Aerosmith a toujours su rester l’un des groupes les plus plébiscités des amateurs de rock à guitares bien huilées.

C’est au début des années 1970 que Steven Tyler (chant), Joey Kramer (batterie), Tom Hamilton (basse), Joe Perry (lead guitare) et Brad Whitford (seconde guitare) fondent le groupe Aerosmith à Boston, Etats Unis. Après la sortie d’un album éponyme en 1973, de « Get Your Wings » en 1974, et un enchaînement de concerts à l’infini, la formation se fait progressivement remarquer. Le physique de Tyler comme le background blues d’Aerosmith incitent la plupart des amateurs et spécialistes es rock à comparer le groupe aux Rolling Stones et les deux têtes pensantes Tyler et Perry aux fameux Jagger et Richards.

L’année 1975 sera celle de la consécration pour Aerosmith qui séduit les rockeurs de tout poils avec « Toys in the Attic », un album qui croise avec brio le heavy, l’énergie punk et le glam rock. Le titre « Walk This Way » quant à lui fait un tabac. En 1976, le groupe continue à cartonner avec « Rocks », un disque gros calibre qui élève les cinq larrons au rang de super stars. Et comme toute rock star qui se respecte, les musiciens ne perdent pas de temps pour consommer à l’excès des drogues en tout genre, la coke en particulier, qui finit par tuer l’âme du groupe et son talent, malgré la sortie de deux albums qui cartonnent en tête des ventes, « Draw The Line » (1977) et « Night in the ruts » (1979). Le groupe a une telle réputation que le duo Tyler/Perry se font appeler les « Toxic Twins ». Mais le génial guitariste soliste Joe Perry laisse finalement tomber Aerosmith en 1979, et s’en va voler de ses propres ailes en fondant le Joe Perry Project. Il sera remplacé par Jimmy Crespo avant de revenir quelques années plus tard. Brad Withford quitte aussi le groupe au même moment (Rick Dufay viendra prendre le relais) et fera son retour aux côtés de Perry en 1984. Côté Tyler, la forme n’est pas au beau fixe puisque le chanteur complètement drogué tombe dans les pommes en plein concert. Toutefois Aerosmith nouvelle mouture continue à publier des albums, notamment « Rock in the hard place » en 1982.

Après toutes ces fluctuations de personnels et moult dérives sous influences, les cinq rockeurs, de nouveau réunis et enfin rabibochés se lancent dans une méga tournée américaine en 1984. Puis Aerosmith décide de mettre les drogues (Perry et Tyler partent en cure de désintox) au placard et de reprendre du service côté musique : le groupe publie alors « Down in the mirrors » en 1985 et revisite leur tube « Walk This Way » en combinant leur rock avec le son hip hop de Run DMC. Aerosmith sort ensuite les albums « Permanent Vacation » et « Pump » à la fin des années 1980, qui renouent tous deux avec le succès à grande échelle.

Et en 1993, alors que le groupe a déjà 20 ans de carrière derrière lui, Aerosmith enflamme la nouvelle génération avec un « Get A Grip » qui cartonne d’emblée grâce aux hits « Crying », « Living In The Edge » et « Crazy ». Quatre ans après, le groupe s’offre un nouvel album, « Nine Lives » et une tournée phénoménale qui attire des millions de fans de tout âge, et du monde entier. A cette même époque, le grand public fait enfin connaissance avec la fille de Steven, Liv Tyler qui fait ses débuts au cinéma.

Après la parution d’un disque live, Aerosmith est de retour dans les bacs en 2001 avec une nouvelle galette, « Just Push Play » qui sera suivie de deux best-of. Le groupe compose ensuite pour la B.O du film « Spiderman ». Le groupe n’a toujours pas dit son dernier mot puisqu’ils sortent en 2004 « Honkin’on Bobo » et le live « Rockin’the Joint » un an plus tard.
Partager :
Loading...



sitemap